UATCI

NUTRI FOOD INDUSTRY : À TROP VOULOIR TIRER SUR LA CORDE …

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

La grève générale a été très suivie dans cette entreprise alimentaire qui en a été l’un des épicentres. À la reprise, le patron a décidé de suspendre les prêts scolaires sous prétexte qu’il a perdu des millions à cause de la grève. Même les prêts accordés par les banques ont été suspendus car sans l’aval du patron, elles refusent de prêter de l’argent aux travailleurs. Pour beaucoup d’entre nous, c’est une catastrophe car nos salaires actuels ne suffisent pas pour scolariser nos enfants.

Ensuite, le patron a distribué des mises à pied d’un mois avec option de licenciement aux délégués syndicaux. Une trentaine de travailleurs ont reçu également leur lettre de licenciement. Si le patron pense ainsi qu’il a mis un terme à toute contestation dans son usine, il n’a visiblement pas tiré les leçons du mouvement. Il est persuadé d’avoir gagné la bataille, mais la guerre ne fait que commencer.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°289 du 19 novembre 2022   ?