UATCI

COUPURE D’EAU À YOPOUGON-GESCO : C’EST LA GALÈRE !

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

À Yopougon-Gesco aucune goutte d’eau ne tombe du robinet depuis plus d’un mois. Des femmes, des hommes et des enfants parcourent des kilomètres pour aller chercher de l’eau. Ils chargent des bidons de 20 ou 25 litres dans des tricycles, des brouettes ou sur la tête. Le contenu d’un bidon est vendu à 50 F ou 100 F au robinet selon les points de vente. Des petits livreurs les envoient à domicile à 200 F ou 250 F le pot. C’est une dépense supplémentaire au moment où les familles affrontent déjà la flambée des prix.

Face à ces difficultés les autorités ferment les yeux.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2023   ?