UATCI

BRASSIVOIRE : NON AUX LICENCIEMENTS !

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

Les travailleurs de Brassivoire, une filiale de Heineken (multinationale de la bière) basée au Km 24, sont engagés dans un bras de fer avec leur direction. Et pour cause, cette direction a annoncé le licenciement d’une vingtaine de travailleurs en début de l’année 2023 pour un soi-disant motif économique. La direction a argué que l’entreprise serait impactée par les effets du covid et de la guerre en Ukraine…

Le covid et la guerre en Ukraine sont devenues des motifs passe par tout pour justifier toutes les attaques contre le monde du travail. Sauf que cette fois-ci la pilule passe mal et cette direction est tombée sur un os car les travailleurs se sont mobilisés et menacent de bloquer l’entreprise si elle procède effectivement aux renvoie de leurs collègues.

Non seulement ils rejettent ces licenciements mais ils exigent que cette direction qui parle de « motifs économiques » publie ses comptes pour que tout monde se rende compte de ses prétendues difficultés.

L’issue de ce bras de fer dépendra de la mobilisation des travailleurs et de leur capacité à aller au bout de leur lutte.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2023   ?