UATCI

TRANSPORT LAGUNAIRE : L’INCURIE DE L’ÉTAT MET LA VIE DES USAGERS EN DANGER

LEUR SOCIÉTÉ

Tôt dans la matinée du vendredi 27 janvier 2023, une pinasse reliant Abobo-Doumé à la commune du Plateau, a coulé. Il y avait à son bord plus de 100 passagers. Les pinasses, ce sont des embarcations de fortune qui suppléent à l’insuffisance des moyens et de l’offre du transport lagunaire à Abidjan. Si un drame a été évité de justesse, c’est parce que l’incident s’est produit à proximité de la gare de deux autres compagnies de transport lagunaire. Les engins de ces dernières sont intervenus promptement avant que la pinasse ne coule totalement.

Cela devrait alerter les autorités pour mettre aux normes de sécurité les engins flottant sur la lagune et qui sont utilisés chaque jour par des centaines de milliers de personnes. Mais il n’en sera rien. C’est comme pour tous les autres moyens de transport public, l’État ne veut pas s’y investir. Si tous les tacots et les cercueils roulant, comme on les désigne souvent, sont mis en fourrière, l’État ne serait pas en mesure de combler le déficit que cela engendrerait. Il faudrait pour cela beaucoup d’investissement que nos gouvernants n’ont pas envie de faire, surtout qu’il s’agit du transport des masses pauvres.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe pouvoir aux travailleurs (format texte) - Côte (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2023 RSSN°291 du 14 février 2023   ?