UATCI

À LA PLACE DE LA BAGUETTE DE PAIN, C’EST DU VENT QU’ON NOUS VEND !

CÔTE D’IVOIRE

En début du mois de février, le prix de la farine boulangère a connu une nouvelle augmentation. Le sac de 50 kg est passé de 22 500 F à 27 000 F. En réaction, les boulangers ont fait une grève qui a duré 2 jours.

Les 1ers jours de février 2023, certaines boulangeries ont augmenté le prix du pain. Là où le prix était inchangé, c’est la taille de la baguette qui a diminué. Cela a désagréablement surpris de nombreux acheteurs.

Pour désamorcer le mouvement d’humeur des boulangers, l’État est entré en pourparler avec eux. Il faut dire que la baguette aujourd’hui en Côte d’ivoire est autant consommée que l’attiéké. Pour éviter que le mécontentement des boulangers se transmette aux consommateurs, l’État a mis en place un fonds de garantie doté d’une enveloppe de deux milliards de francs Cfa pour le secteur de la boulangerie. C’est ce qui est sorti de la discussion entre représentants du gouvernement et ceux de la boulangerie, du 20 au 22 février 2023 à Yamoussoukro.

L’année dernière, l’État avait accordé, en plus de l’exonération des droits de douane sur l’importation de blé, une subvention mensuelle de 6,6 milliards de francs Cfa aux industriels de la transformation du blé et aux grossistes pour soi-disant empêcher la flambée du prix de la farine. Malgré cela, les prix ont augmenté et au final ce sont toujours les petites gens à faible revenu qui sont grugés.

C’est une raison de plus pour que les travailleurs fassent aussi entendre leur voix, en exigeant des augmentations de salaire conséquentes pour faire face à la cherté de la vie. Il n’y a pas de raison que tout augmente sauf les salaires !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe pouvoir aux travailleurs (format texte) - (...) RSSNuméros de l’année 2023 RSSNuméro 493 du 06 Mars 2023   ?