UATCI

CONSTRUCTION DE L’AUTOROUTE ABIDJAN-BASSAM : NON AU « DÉGUERPISSEMENT » DES POPULATIONS SANS COMPENSATION !

Pour la construction de l’autoroute qui va relier Abidjan à Grand-Bassam, les autorités étatiques ont commencé, depuis le 18 août, à chasser les populations qui ont eu le malheur de construire leurs habitations sur le tracé. De ce qui ressort des déclarations officielles, l’État aurait décaissé 30 milliards de francs pour dédommager les victimes. Et pourtant au même moment, les victimes de l’opération ont commencé à manifester pour dénoncer qu’ils n’ont perçu aucun dédommagement.

Ce n’est pas la première fois que les autorités agissent de cette manière, surtout lorsqu’il s’agit de chasser les petites gens. A Abobo, Cocody, Adjamé et Marcory, des quartiers ont été rasés pour des raisons diverses, mais dans tous les cas les populations ont été chassées manu-militari, sans aucune compensation. Toutes les explications des autorités sur de quelconques indemnisations étaient, comme d’habitude, mensongères. Alors, les habitants d’Ananie ont raison de s’organiser pour que les 30 milliards que l’État prétend avoir décaissé ne restent pas sans suite pour eux comme ce fut le cas ailleurs.

Le 26 Août dernier, après 50 jours de bombardements intensifs de Gaza par l’armée israélienne, un accord de cessez-le-feu a été signé entre les dirigeants palestiniens et israéliens. Mais la guerre est loin d’être terminée car les causes profondes du conflit dans cette région du monde demeurent inchangées. Nous reproduisons ci-dessous l’éditorial du bulletin d’entreprise du 4 août 2014 publié par nos camarades de Lutte Ouvrière, en France, et dont nous partageons les points de vue.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2014 RSSNuméro 203 du 29 Août 2014   ?