UATCI

RÉHABILITATION DE LA ZONE INDUSTRIELLE DE YOPOUGON : LE GOUVERNEMENT NE TIENT COMPTE QUE DES PRÉOCCUPATIONS DES RICHES

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

Le gouvernement a annoncé récemment le lancement de travaux de réhabilitation de la zone industrielle de Yopougon. Ces travaux concerneront la voirie, le drainage des eaux usées, l’hydraulique, l’assainissement, ainsi que l’éclairage public. Le gouvernement s’est engagé à offrir des zones industrielles « modernes » aux industriels. Ce projet a un coût global de 20 milliards.

C’est à croire que ces industriels qui ramassent tout le profit sué par les travailleurs sont incapables de moderniser leur propre zone industrielle. Pour cela, ils attendent toujours l’argent de l’État ; le gouvernement à leur service n’a de toute façon rien à leur refuser.

D’un autre côté, les quartiers où habitent les travailleurs sont carrément laissés à l’abandon. Dans les zones d’habitation qui ceinturent la zone industrielle tels que Petit Bouaké, Ayakro, An 2000, Gesco, il n’y a ni viabilisation, ni eau, ni électricité. D’ailleurs si les travailleurs n’y prennent garde, le gouvernement est capable de raser ces quartiers.

Dans les usines, la plupart du temps, les ouvriers travaillent dans des conditions qui rappellent un autre âge. Le matériel de protection est totalement insuffisant ; il n’y a même pas souvent de tenue de travail. Les salaires sont dérisoires. Rares sont les entreprises qui disposent de cantine ou d’infirmerie. Les travailleurs sont obligés de manger dans les rues.

Mais le gouvernement n’a que faire des préoccupations des travailleurs. Et les travailleurs n’ont rien à attendre de ces gens qui sont complètement à plat ventre devant le patronat.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2015 RSSNuméro 207 du 4 Janvier 2015   ?