UATCI

DANS CE MÊME PAYS, Il Y A DEUX CÔTE D’IVOIRE !

Lors d’une interview, Ouattara s’est exprimé concernant l’augmentation de prix du courant électrique que le gouvernement est en train de préparer.

Il a d’abord dit qu’en Côte d’Ivoire, le nombre d’heures de coupure d’électricité est actuellement de 40 heures par an et avec les investissements en cours, ce chiffre sera ramené à 30 heures à partir de l’année prochaine. A l’en croire, la Côte d’Ivoire est mieux loti que l’Afrique du Sud avec ses 42 heures de coupure annuelle, selon lui.

Que doit-on comprendre par ce genre de paroles, sinon que dans les quartiers où habitent les riches de ce pays, le courant n’est pas coupé, quand partout ailleurs les gens sont dans le noir et subissent des coupures récurrentes tous les jours ! Autant dire que des coupures d’électricité dans certains quartiers d’Abobo, ce n’est pas 40 heures par an mais peut-être 40 heures par semaine ! Et c’est la même réalité dans bien des localités pauvres à l’intérieur du pays.

Ouattara nous apprend aussi qu’en Côte d’Ivoire, il y a au total 1,3 millions d’abonnés et que 40% d’entre eux, soit 522.000 ayant un compteur de 5 ampères, ne subiront pas cette augmentation des prix. Il conclut donc que seuls les plus riches subiront cette augmentation et que les plus pauvres ne seront pas touchés.

C’est encore une fois un mensonge, sachant que la majorité des habitants n’ont pas les moyens de s’abonner, voire, n’ont pas accès à l’électricité du tout. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il n’y a que 1,3 millions d’abonnés pour environ 26 millions d’habitants. De nombreux habitants des quartiers pauvres sont branchés en parallèle et payent un tarif encore plus fort que ceux de la CIE aux revendeurs de courant qui s’en font un business bien lucratif. C’est dire que les plus pauvres seront les plus touchés par cette augmentation que le gouvernement est en train de préparer. Mais c’est là le dernier souci de Ouattara et des riches ! Et comme le gouvernement n’est pas à un mensonge près, Ouattara a dit que de toutes les façons « quand l’offre sera abondante, les prix de l’électricité vont baisser ».

Et pour toucher la « fibre nationaliste » à quatre sous de ses partisans, Ouattara dit qu’à son arrivée au pouvoir en 2011, la Côte d’Ivoire était placé 50ème en terme de couverture électrique en Afrique. Alors qu’aujourd’hui elle serait positionnée en troisième place après l’Afrique du Sud et le Maroc. Ce n’est que du blabla dont le but est de faire les poches aux petites gens.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2015 RSSNuméro 212 du 20 Juin 2015   ?