UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Journal : le pouvoir aux travailleurs

Journal : le pouvoir aux travailleurs

Articles de cette rubrique


10. NON À LA RÉPRESSION DES MANIFESTATIONS DE RUE DE L’OPPOSITION !

Nouvel article (Numéro 409 du 08 Février 2015)

SÉNÉGAL
Depuis l’arrestation de Karim Wade (fils de l’ancien président Abdoulaye Wade) en avril 2013 pour enrichissement illicite et détournement de fonds publics, on assiste à un bras de fer de plus en plus musclé entre le PDS, le parti de l’ancien président, et le pouvoir actuel de Macky Sall. Plusieurs (...)


ÉDITORIAL

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE : VINGT-QUATRE CANDIDATS POUR TROMPER, VOLER ET EXPLOITER LES TRAVAILLEURS (Numéro 446 du 08 juillet 2018)

MALI
ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE : VINGT-QUATRE CANDIDATS POUR TROMPER, VOLER ET EXPLOITER LES TRAVAILLEURS L’actuel président malien, Ibrahim Boubacar Keita, aura face à lui 23 candidats (dont une seule femme) lors du premier tour de l’élection présidentielle le 29 juillet prochain. La très grande majorité (...)


ÉDITORIAL

LES FONCTIONNAIRES MÉCONTENTS REPRENNENT LA GRÈVE (Numéro 445 du 10 Juin 2018)

TCHAD
Le 28 mai dernier, les syndicats ont de nouveau appelé à une grève illimitée dans la fonction publique pour exiger le paiement de leur salaire intégral, avec les primes et indemnités supprimées depuis le mois de janvier 2018 Selon un accord signé le 14 mars entre les deux parties, le gouvernement (...)


ÉDITORIAL

APRÈS QUATRE MOIS DE BRAS DE FER AVEC LES ENSEIGANTS, MACKY SALL LÂCHE DU LEST (Numéro 444 du 06 Mai 2018)

SENEGAL
Juste à la veille du 1er mai, le gouvernement sénégalais a annoncé la signature d’un protocole d’accord avec les principaux syndicats des enseignants pour mettre fin au mouvement de grève qui a fortement secoué l’enseignement public depuis décembre 2017. Macky Sall a fini par céder sur quelques unes des (...)


ÉDITORIAL

UNE ARMÉE PLUS PROMPTE À TERRORISER LA POPULATION QU’À FAIRE FACE AUX GROUPES DJIHADISTES (Numéro 443 du 08 Avril 2018)

MALI
Le 25 mars dernier, un charnier contenant six cadavres a été mis à jour dans le village de Dogo au centre du Mali. D’après les témoignages récoltés par Amnesty International auprès des villageois, il s’agit de dépouilles de personnes arrêtées quelques jours plus tôt par l’armée malienne. Cette découverte (...)


Éditorial

DES FEMMES RÉAGISSENT CONTRE LES VIOLENCES DONT ELLES SONT VICTIMES (Numéro 442 du 4 Mars 2018)

MALI
De nombreuses associations de défense des droits de la femme au Mali alertent l’opinion publique et les autorités du pays sur la recrudescence des violences contre les femmes. Elles sont unanimes pour constater qu’il y a une augmentation, voire une « banalisation » de ces violences. Elles dénoncent (...)


Éditorial

UNE ÉTINCELLE PEUT DÉGÉNÉRER EN GUERRE (Numéro 441 du 05 Février 2018)

SÉNÉGAL-MAURITANIE
Le 27 janvier dernier, une pirogue de pêcheurs sénégalais a été arraisonnée en mer par les gardes-côtes mauritaniens. Ceux-ci ont ouvert le feu et tué un des pêcheurs ; huit autres ont été arrêtés et conduits à Nouakchott. Ces pêcheurs habitent dans le village proche de Saint-Louis, tout proche de la (...)


Éditorial

UN RÉGIME QUI TOLÈRE L’ESCLAVAGE ET BÂILLONNE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION (Numéro 440 du 07 Janvier 2018)

MAURITANIE
Le 17 Novembre dernier, le gouvernement mauritanien a adopté un projet de loi durcissant la législation contre ceux qui osent critiquer l’islam. Jusqu’ici, la peine de mort était déjà en vigueur pour ceux qui étaient accusés de « crime d’apostasie » ou de « blasphème » mais au cas où le condamné faisait « (...)


Éditorial

UN RÉGIME QUI TOLÈRE L’ESCLAVAGE ET BÂILLONNE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION (Numéro 440 du 07 Janvier 2018)

MAURITANIE
Le 17 Novembre dernier, le gouvernement mauritanien a adopté un projet de loi durcissant la législation contre ceux qui osent critiquer l’islam. Jusqu’ici, la peine de mort était déjà en vigueur pour ceux qui étaient accusés de « crime d’apostasie » ou de « blasphème » mais au cas où le condamné faisait « (...)


Éditorial

TRAQUE DE MIGRANTS ET TRAFICS D’ESCLAVES (Numéro 439 du 19 Novembre 2017)

LIBYE
Suite à une vidéo diffusée sur les grandes chaînes internationales d’information et par les réseaux sociaux, montrant des migrants subsahariens vendus comme esclaves en Libye, plusieurs artistes et écrivains africains ont dit leur dégoût et réclament des mesures contre ce commerce ignoble. Parmi ces (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs   ?