UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Journal : le pouvoir aux travailleurs

Journal : le pouvoir aux travailleurs

Articles de cette rubrique


10. NON À LA RÉPRESSION DES MANIFESTATIONS DE RUE DE L’OPPOSITION !

Nouvel article (Numéro 409 du 08 Février 2015)

SÉNÉGAL
Depuis l’arrestation de Karim Wade (fils de l’ancien président Abdoulaye Wade) en avril 2013 pour enrichissement illicite et détournement de fonds publics, on assiste à un bras de fer de plus en plus musclé entre le PDS, le parti de l’ancien président, et le pouvoir actuel de Macky Sall. Plusieurs (...)


ÉDITORIAL

LES TRAVAILLEURS MONTRENT LEUR FORCE PAR LA GRÈVE (Numéro 470 du 6 décembre 2020)

MALI
À l’appel de l’UNTM (Union nationale des travailleurs du Mali) une grève de 72 heures (du 18 au 20 novembre 2020) a paralysé une grande partie des services publics ainsi que les banques et les assurances du pays. Si le mot d’ordre de grève a été largement suivi dans la fonction publique malgré les (...)


ÉDITORIAL

ILS SONT TOUS DANS LE CAMP DES EXPLOITEURS ! (Numéro 469 du 31 octobre 2020)

CÔTE D’IVOIRE
Du fait du désistement de ses principaux adversaires, la réélection de Ouattara ne sera une surprise pour personne, même si dans de nombreux endroits les bureaux de vote sont restés fermés à cause des incidents provoqués par les partisans du boycott. Il y a eu des affrontements parfois violents avec (...)


ÉDITORIAL

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2020 : VONT-ILS DE NOUVEAU ENSANGLANTER LE PAYS DANS LEUR BATAILLE POUR LA MANGEOIRE ? (Numéro 468 du 27 septembre 2020)

CÔTE D’IVOIRE
Il reste un peu plus d’un mois avant les élections présidentielles du 31 octobre prochain. Les protagonistes ont commencé à faire monter la tension au sein de la population. Des manifestations ont déjà fait plus de 20 morts à travers le pays. Le pouvoir et son opposition rivalisent pour mobiliser les (...)


ÉDITORIAL

UN POUVOIR À LA RECHERCHE D’UNE BOUÉE DE SAUVETAGE (Numéro 467 du 28 juin 2020)

MALI
Le vent de la contestation sociale secoue fortement le pouvoir du président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). Les manifestations du 5 et du 19 juin ont rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes aux cris de « IBK démission ». Ce sont les fraudes électorales lors des dernières élections (...)


ÉDITORIAL

EXPLOSIONS DE COLÈRE ET RAS-LE-BOL SOCIAL (534 Numéro 466 du 31 mai 2020)

MALI
L’annonce des résultats définitifs des élections législatives le 30 avril dernier a mis le feu aux poudres et déclenché une série d’émeutes et de manifestations dans plusieurs quartiers de la capitale malienne ainsi que dans de nombreuses villes du pays : Kayes, Kati, Sikasso, Ségou, Mopti, Sévaré, (...)


ÉDITORIAL

LUTTE CONTRE LE COVID 19 : DES MESURES SURTOUT CONTRE LES CLASSES POPULAIRES ! (Numéro 466 du 31 mai 2020)

Devant la menace de la contagion par le Coronavirus, le Président Ouattara a déclaré que « tous les ivoiriens sont égaux en soin et en santé » et qu’il y a une « union nationale ». Et à son 1er Ministre Gon Coulibaly d’ajouter : « nous tenons le bon bout, avec des plans cohérents et une détermination à (...)


UN SYSTÈME QU’IL FAUT RENVERSER CAR IL CONDUIT L’HUMANITÉ VERS LA CATASTROPHE (Numéro 465 du 25 avril 2020)

ÉDITORIAL
En Afrique comme ailleurs, les conséquences de la crise économique consécutive à la pandémie du corona virus sont catastrophiques pour la majorité des populations pauvres. Le chômage s’est aggravé brutalement, jetant des millions de travailleurs dans la misère, y compris dans les pays riches. Dans les (...)


EN AFRIQUE COMME AILLEURS, C’EST LE CAPITALISME QUI RENFORCE LA DANGEROSITÉ DU CORONAVIRUS (Numéro 464 du 24 mars 2020)

ÉDITORIAL
Le gouvernement ivoirien prétend avoir pris des mesures de « santé public » pour lutter contre le Coronavirus, en annonçant notamment la fermeture des écoles ainsi que du parlement fantoche à sa botte. Mais ces mesures ne peuvent nullement protéger les travailleurs et les populations pauvres. Tout le (...)


ÉDITORIALE

LE RETOUR DE LA GUERRE CIVILE DE 2010 EST LOIN D’ÊTRE IMAGINAIRE ! (Numéro 463 du 23 février 2020)

CÔTE D’IVOIRE
Les gens du pouvoir nous expliquent aujourd’hui que ce qui s’est passé en 2010 ne peut pas se reproduire en 2020, quelle que soit la gravité de la crise entre les différents prétendants à la mangeoire. Rappelons que ce qui avait entraîné les massacres des populations en 2010, c’était le fait que ceux (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs   ?