UATCI
Accueil du site > Le journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire > Côte d’Ivoire, Numéros de l’année 2013 > Côte d’Ivoire, Numéros de l’année 2013

Côte d’Ivoire, Numéros de l’année 2013

Articles de cette rubrique


ÉDITORIAL

DES MOTS CREUX POUR TROMPER LES TRAVAILLEURS ! (Numéro 195 du 10 Novembre 2013)

CÔTE D’IVOIRE
En ce moment, les dirigeants politiques au pouvoir n’ont pas d’autres formules à la bouche que celle de « horizon 2020 ». Ils veulent faire patienter les classes pauvres jusqu’à cette date en leur faisant croire que cela ira mieux pour tout le monde après. C’est comme une carotte qu’ils tendent comme (...)


L’OPÉRATION « TERE » : CE N’EST PAS POUR LUTTER CONTRE LE BANDITISME ! (Numéro 195 du 10 Novembre 2013)

CÔTE D’IVOIRE
L’État-major des Frci vient de lancer l’opération « Téré » (soleil, en langue malinké). Elle consiste à mobiliser les Frci pour « occuper le terrain » dans quatre régions militaires : Agboville, Toumodi, Guéssabo et Ferké. Cette mobilisation se déroulera durant un mois. L’objectif affiché est « d’enrayer (...)


LE POUVOIR ACTUEL RECULE DEVANT CEUX QUI ONT CONTRIBUE A L’INSTALLER (Numéro 195 du 10 Novembre 2013)

CÔTE D’IVOIRE
Le journal « Nord-Sud » du 25 octobre a consacré un article sur la grogne au sein des corps habillés, notamment des Frci. Les soldats protestent contre le non-paiement de 10 millions de francs de « per diem », pour ceux d’entre-eux qui ont été mobilisés lors des dernières tournées présidentielles à (...)


POUR LUTTER CONTRE LA CHERTÉ DE LA VIE, UNE MOBILISATION DES TRAVAILLEURS EST NÉCESSAIRE ! (Numéro 195 du 10 Novembre 2013)

CÔTE D’IVOIRE
Plus rien ne va dans les ménages. La vie est devenue extrêmement chère. Malgré les grandes déclarations des autorités et la propagande de lutte contre la cherté de la vie, la réalité est que les travailleurs et les pauvres n’arrivent plus à se nourrir. Depuis quelques années, le seul repas du jour qu’ils (...)


ARRÊTER TOUS LES VENDEURS N’ARRÊTERA PAS LA VENTE ILLICITE DE MÉDICAMENTS (Numéro 195 du 10 Novembre 2013)

CÔTE D’IVOIRE
A l’occasion du 1er séminaire de la profession pharmaceutique, le Premier ministre a dit que « le réseau illicite des personnes (8 000 environ) qui se livre à ce trafic sera démantelé(…) Le trafic des médicaments est un acte éminemment criminel. ». Son ministre de la Santé a dit, pour sa part, que « (...)


LE PROBLÈME DE LOGEMENT A ABIDJAN : UN CASSE-TÊTE POUR LES PAUVRES (Numéro 195 du 10 Novembre 2013)

CÔTE D’IVOIRE
Aujourd’hui, trouver un logement à Abidjan relève du parcours du combattant, surtout quand on est un petit salarié, ce qui est le cas de la grande majorité des travailleurs. Les loyers flambent pendant que les revenus stagnent. A Abobo, les loyers dans les quartiers d’accès facile tournent autour (...)


ALCOOLISME : UN FLÉAU QU’IL FAUT COMBATTRE (Numéro 195 du 10 Novembre 2013)

CÔTE D’IVOIRE
De plus en plus d’ouvriers tombent dans l’alcoolisme. Les dimanches, et les jours de repos, les cabarets (endroits où on boit du koutoukou ou du bandji) sont bondés. Avant, l’alcoolisme était surtout l’affaire des vieux. Mais aujourd’hui, les jeunes sont de plus en plus touchés par ce phénomène. Dans (...)


GRÉVE DES TRAVAILLEURS DE « AXE TEMPORAIRE » : LA DÉTERMINATION A PAYE (Numéro 195 du 10 Novembre 2013)

CÔTE D’IVOIRE
Axe Temporaire (ex Ecoci) est une entreprise qui sous-traite des travaux avec la Sotaci. Elle emploie une soixantaine de travailleurs. Le travail consiste à mettre les pointes dans les paquets de 1kg. Ensuite, il faut les ranger dans des cartons. Il faut 50 paquets par carton. Et c’est ce carton (...)


BÂTIMENT : LES TRAVAILLEURS DU 3ème PONT MONTRENT LE CHEMIN (Numéro 195 du 10 Novembre 2013)

CÔTE D’IVOIRE
Les travailleurs qui construisent le 3ème pont d’Abidjan reliant la commune de Cocody à celle de Marcory ont marqué un arrêt de travail de 2 jours dans la première semaine du mois d’octobre, pour protester contre leurs conditions de travail et de vie. Ce mouvement a commencé le lundi 07 octobre de (...)


LES CONDITIONS INHUMAINES DE TRAVAIL DES ÉBOUEURS (Numéro 195 du 10 Novembre 2013)

CÔTE D’IVOIRE
Toutes les entreprises de ramassage d’ordures de la place, sans exception, traitent leurs employés avec le même mépris. Voici le témoignage de deux travailleurs : « Je travaille à MBH. Notre entreprise est une petite boîte par sa taille car elle n’emploie qu’une douzaine de travailleurs ou tout au plus (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2013   ?