UATCI
Accueil du site > Le journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire > Côte d’Ivoire, Numéros de l’année 2017 > N°237 du 21 octobre 2017 > N°237 du 21 octobre 2017

N°237 du 21 octobre 2017

Articles de cette rubrique


APRÈS LES MASSACRES DE 2000, 2005 ET 2010, NE NOUS LAISSONS PAS TROMPER POUR 2020 ! (N°237 du 21 octobre 2017)

ÉDITORIAL
05 A l’approche des élections présidentielles de 2020, le petit monde des dirigeants politiques commence déjà à s’exciter, à se bousculer et à aiguiser ses lames pour se mettre en meilleure position par rapport à un éventuel rival. C’est ainsi que la petite guéguerre qui oppose Soro Guillaume à Ouattara (...)


DE LA PUBLICITÉ QUI NE VAUT PAS UN CLOU ! (N°237 du 21 octobre 2017)

LEUR SOCIÉTÉ
Les responsables de la Sodeci ont tenu une conférence il y a quelques jours à l’hôtel Ivoire sur le thème de : « Traitement et qualité de l’eau en Côte d’Ivoire : contribution de la Sodeci ». Selon eux, la Sodeci distribue une qualité d’eau conforme à la qualité définie par l’OMS (l’Organisation Mondiale (...)


JOURNÉE INTERNATIONALE POUR « L’ÉLIMINATION DE LA PAUVRETÉ » : FOIRE AUX VŒUX PIEUX (N°237 du 21 octobre 2017)

LEUR SOCIÉTÉ
Le 17 octobre dernier, les médias ont fait écho de la célébration par l’ONU de la « journée internationale pour l’élimination de la pauvreté ». C’est une coutume pour cette institution de dédier une journée à tous les maux qui frappent cette société capitaliste. On a eu droit à des discours ronflants sur la (...)


GRÈVE DES DOUANIERS : L’ÉTAT USE DE LA RÉPRESSION (N°237 du 21 octobre 2017)

LEUR SOCIÉTÉ
Des agents des douanes ont observé récemment une grève de deux jours pour réclamer plus de transparence dans la gestion de leur mutuelle ainsi que pour réclamer des arriérés de primes. Plutôt que de régler le problème, les autorités ont opté pour la répression violente. Au port d’Abidjan, la gendarmerie (...)


ABENGOUROU : LA COLÈRE DES ÉLÈVES CONTRE LES MAUVAISES CONDITIONS D’ÉTUDE (N°237 du 21 octobre 2017)

LEUR SOCIÉTÉ
Du 9 au 12 octobre 2017, les élèves du lycée moderne d’Abengourou ont manifesté leur mécontentement contre les autorités éducatives. Ils ont protesté contre le manque d’électricité, l’insuffisance du nombre de tables-bancs, la surcharge des salles de classe et le déficit d’enseignants. Les cours ont été (...)


SÉCURISATION OU RACKET ? (N°237 du 21 octobre 2017)

LEUR SOCIÉTÉ
Le 21 septembre a débuté l’opération « épervier 3 ». Selon les autorités, elle vise à traquer les « microbes » et à garantir la sécurité des biens et des personnes. Mais sur le terrain, la réalité est tout autre. A Gesco par exemple, un sous-quartier de Yopougon, les forces de l’ordre ont débarqué de façon (...)


LUTTE CONTRE L’INSALUBRITÉ : C’EST UNE PLAISANTERIE !. (N°237 du 21 octobre 2017)

LEUR SOCIÉTÉ
Dans le cadre de la lutte contre l’insalubrité, le ministre de tutelle a lancé une soit disant opération de « grand ménage » le long du boulevard Nangui Abrogoua soi-disant en vue de lui donner « une belle allure ». Les autorités, en menant cette opération savent très bien que cela ne servira à rien (...)


CONFLIT FONCIER À L’OUEST : ENCORE DES AFFRONTEMENTS (N°237 du 21 octobre 2017)

LEUR SOCIÉTÉ
Depuis début septembre 2017, un nouveau conflit foncier a éclaté dans la région forestière de l’Ouest. Des jeunes Wê ont envahi la forêt classée de Goin-Débé pour chasser les « clandestins » en majorité des Baoulé qui y avaient installé leurs plantations. Ceux-ci, refugiés dans un premier temps en ville, vont (...)


CACAO : LES PAYSANS SE FONT VOLER PAR LES TRUSTS ET PAR LE GOUVERNEMENT (N°237 du 21 octobre 2017)

LEUR SOCIÉTÉ
Au début du mois d’octobre, le gouvernement a fixé le prix d’achat du cacao aux paysans à 700 F le kg pour la petite traite qui vient de commencer. Cela n’enchante point les paysans qui voient ainsi leur source de revenu encore fondre. Dans les pays voisins tel que le Ghana, le cacao bord champ est (...)


QUAND LES ‘‘PREMIÈRES DAMES’’ VERSENT DES LARMES (N°237 du 21 octobre 2017)

LEUR SOCIÉTÉ
Les femmes de présidents de 15 pays de l’Afrique de l’ouest et du sahel se sont retrouvées à la mi-octobre à Abidjan dans un hôtel cossu pour soi-disant trouver une solution à la traite des enfants. Les enfants exploités comme main d’œuvre, notamment dans les plantations, est un problème bien réel. Leur (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2017 RSSN°237 du 21 octobre 2017   ?