UATCI
Accueil du site > Le journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire > Côte d’Ivoire, Numéros de l’année 2018 > Côte d’Ivoire, Numéros de l’année 2018

Côte d’Ivoire, Numéros de l’année 2018

Articles de cette rubrique


ÇA BOUGE DANS LA PETITE MARE AUX CROCODILES ! (Numéro 246 du 01 Septembre 2018)

ÉDITORIAL
Les crocodiles, petits et grands commencent à se positionner en vue des échéances électorales qui se profilent à l’horizon. Plus près de nous, il y a les élections régionales et municipales. Suivront en 2020, celles des présidentielles. Ouattara, dans son actuelle position dominante, tente de phagocyter (...)


CHANTIER GCC DE CAP SUD MARCORY : NOUS VOULONS DE LA CONSIDÉRATION… ET NOTRE PAIE ! (Numéro 246 du 01 Septembre 2018)

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS
Le chantier est une extension de centre commercial Cap Sud à Marcory. Il s’agit de la construction d’une salle de cinéma. Nous sommes une trentaine de travailleurs sur ce chantier. Récemment, nous avons été obligés d’effectuer un arrêt de travail après plus d’un mois de travail sans être payés. (...)


L’ESPOIR FAIT VIVRE … (Numéro 246 du 01 Septembre 2018)

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS
Depuis un certain temps il y a une nouvelle forme d’escroquerie qui gagne du terrain dans les zones industrielles et les quartiers populaires, c’est le loto ghanéen. Nombreux sont les travailleurs qui s’y adonnent en espérant trouver le moyen d’arrondir les fins de mois. Le principe de cette loterie (...)


LA RAPACITÉ DES EXPLOITEURS N’A PAS DE LIMITE ! (Numéro 246 du 01 Septembre 2018)

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS
Depuis plusieurs années, nombreux sont les travailleurs qui ont été engagés dans des conditions floues à Nutri, une entreprise alimentaire située dans la zone industrielle de Yopougon. Cette entreprise ne fournit ni contrat de travail, ni bulletin de salaire aux travailleurs. Ces derniers ne sont (...)


MINE D’OR DE TONGON : DES TRAVAILLEURS EN LUTTE ! (Numéro 246 du 01 Septembre 2018)

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS
Les travailleurs de la mine d’or de Tongon situé dans l’extrême nord de la Côte d’Ivoire ont fait récemment une grève de plus de deux semaines. Ils réclament l’équivalent de 7 mois de salaires correspondant aux primes de production qui leur ont été amputées depuis plusieurs années. En effet, pour flouer (...)


REFUSONS CETTE SOCIÉTÉ CAPITALISTE OÙ LA VIE DES TRAVAILLEURS ET DES POPULATIONS PAUVRES COMPTE SI PEU ! (Numéro 245 du 07 juillet 2018)

ÉDITORIAL
Le 13 juin dernier un bâtiment en pleine construction s’est effondré à Yamoussoukro entraînant la mort de 10 ouvriers et faisant une vingtaine de blessés. La propriétaire du bâtiment avait, parait-il, outrepassé l’arrêt des travaux ordonné par les autorités, assurée qu’elle était de l’appui d’un député (...)


AUX CAPITALISTES LA CROISSANCE, AUX TRAVAILLEURS LA MISÈRE. IL FAUT METTRE FIN À CETTE INJUSTICE ! (Numéro 244 du 09 Juin 2018)

ÉDITORIAL
Pour les patrons de ce pays, les affaires sont très florissantes. PME-Magazine a publié un rapport indiquant que le nombre d’entreprises qui font un chiffre d’affaires supérieur à un milliard de francs Cfa a doublé. Cette semaine par exemple, la société Abidjan Terminal (elle s’occupe du terminal à (...)


PATRONAT, GOUVERNEMENT ET SYNDICATS, MAIN DANS LA MAIN POUR MAINTENIR LES TRAVAILLEURS DANS LE TROU ! (Numéro 243 du 05 Mai 2018)

ÉDITORIAL
Comme tous les ans, lors du 1er mai, les dirigeants des principales centrales syndicales sont allés faire la courbette devant le pouvoir en place. En contrepartie, Ouattara leur a renouvelé son appui financier d’un montant total de 800 millions de francs, à partager entre les cinq centrales (...)


L’ÉTAT A DE L’ARGENT POUR ENGRAISSER LES RICHES ET LEURS SERVITEURS MAIS PAS POUR AMÉLIORER NOS CONDITIONS D’EXISTENCE ! (Numéro 242 du 07 Avril 2018)

Éditorial
Deux nouvelles institutions viennent de voir le jour. D’abord la « Chambre nationale des Rois » avec 35 membres, puis le Sénat avec une centaine de membres. C’est une trouvaille de Ouattara pour caser ses amis et acheter quelques politiciens de l’opposition. Comme les députés, ces gens-là seront (...)


ASSASSINAT DU PETIT BOUBA, UN CRIME BARBARE D’UN AUTRE ÂGE À IMPUTER À CETTE SOCIÉTÉ MALADE DU CAPITALISME (Numéro 241 du 07 Mars 2018)

Éditorial
Le 24 février, un petit garçon de 4 ans, Bouba, a disparu de la demeure familiale du quartier de Williamsville. Il aurait été tué par un voisin, un petit bijoutier bien connu de la famille. Ce dernier l’aurait égorgé puis vidé de son sang à des fins de rituels magiques. C’est son marabout qui lui aurait (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2018   ?