UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Numéros de l’année 2018 > Numéro 441 du 05 Février 2018 > Numéro 441 du 05 Février 2018

Numéro 441 du 05 Février 2018

Articles de cette rubrique


Éditorial

UNE ÉTINCELLE PEUT DÉGÉNÉRER EN GUERRE (Numéro 441 du 05 Février 2018)

SÉNÉGAL-MAURITANIE
Le 27 janvier dernier, une pirogue de pêcheurs sénégalais a été arraisonnée en mer par les gardes-côtes mauritaniens. Ceux-ci ont ouvert le feu et tué un des pêcheurs ; huit autres ont été arrêtés et conduits à Nouakchott. Ces pêcheurs habitent dans le village proche de Saint-Louis, tout proche de la (...)


LE GOUVERNEMENT CÈDE MAIS NE ROMPT PAS (Numéro 441 du 05 Février 2018)

TCHAD
Poussé par les institutions financières internationales dont le FMI et la Banque mondiale, à réduire annuellement de 378 à 348 milliards de francs CFA la masse salariale, condition sine qua non pour bénéficier de nouvelles aides, le gouvernement tchadien a annoncé, début janvier, la réduction (...)


MACRON N’A PAS ÉTÉ OBLIGÉ DE SE PINCER LE NEZ POUR SE BALADER À DAKAR (Numéro 441 du 05 Février 2018)

SÉNÉGAL
Le président français Emmanuel Macron a effectué un voyage au Sénégal pour faire la promotion des entreprises françaises. Il a visité le chantier du futur Train Express Régional (TER) pour la construction duquel des entreprises françaises ont eu leur part du gâteau. Il a aussi signé un contrat pour la (...)


L’ARACHIDE NE FAIT PAS VIVRE LA PETITE PAYSANNERIE ELLE LA MAINTIENT DANS LA MISÈRE ET LA SERVITUDE (Numéro 441 du 05 Février 2018)

SÉNÉGAL
La monoculture de l’arachide au Sénégal a été imposée par la France durant l’époque coloniale pour le grand bien de quelques grandes familles capitalistes comme Lesieur qui a fait fortune dans la production de l’huile. Les grandes familles maraboutiques, notamment celles de Touba, ont commencé à (...)


CEUX QUI TRIMENT DANS LES MINES D’OR ET CEUX QUI S’ENRICHISSENT (Numéro 441 du 05 Février 2018)

MALI
Le groupe anglo-américain Randgold est un géant mondial de production d’or. Il possède trois sites miniers au Mali dont deux (Loulo et Gounkoto) font partie des 10 plus grandes mines au monde. Il possède aussi une mine au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Le patron de ce groupe a fait un petit saut à Bamako (...)


DES FEMMES COURAGEUSES DÉNONCENT L’IMPUNITÉ DONT BÉNÉFICIENT DES MARIS VIOLENTS (Numéro 441 du 05 Février 2018)

MALI
Récemment, à Bamako, une femme a été battue à mort par son mari. Grâce au bouche à oreille la nouvelle s’est répandue dans les quartiers et cela a choqué à juste raison de nombreuses femmes. Elles ont tenu à le faire savoir bruyamment. C’est ainsi que le 12 janvier, une centaine d’entre elles, soutenues (...)


QUAND IBK VERSE DES LARMES SUR LES NAUFRAGÉS DE LA MISÈRE … (Numéro 441 du 05 Février 2018)

Le 7 janvier dernier, une embarcation transportant des Africains partant vers l’Europe, a chaviré au large des côtes libyennes. 48 ressortissants maliens sont morts noyés tandis que 69 autres, dont deux femmes et quatre enfants, ont pu être sauvés. Le président malien a décrété une journée de deuil (...)


LA QUESTION DU « FONCIER RURAL », UN RÉEL PROBLÈME POUR LES CAPITALISTES (Numéro 441 du 05 Février 2018)

CÔTE D’IVOIRE
Le fait que les gros capitalistes de l’agro-industrie et du négoce ne peuvent pas accéder à la propriété des terres agricoles là où ils veulent, cela leur pose des problèmes. Ils voudraient bien pouvoir tirer meilleure partie des cultures de rente, telle que le cacao, le café, l’hévéa, le palmier, le (...)


RAS-LE-BOL DES RAFLES DANS LES QUARTIERS POPULAIRES ! (Numéro 441 du 05 Février 2018)

CÔTE D’IVOIRE
Pendant la période des fêtes de fin d’année, des corps habillés avaient été déployés dans tout Abidjan. Si dans certains quartiers, ils étaient censés assurer la sécurité, dans les quartiers populaires d’Abobo et de Yopougon, ils se sont plutôt abonnés aux rafles et aux rackets sur les populations. Ils (...)


CHANTIER STADE OLYMPIQUE : LES TRAVAILLEURS FONT RECULER LA DIRECTION (Numéro 441 du 05 Février 2018)

CÔTE D’IVOIRE
Sur ce chantier de construction d’un complexe sportif pour la Coupe d’Afrique des nations édition 2021, il y a eu déjà plusieurs mouvements de grève. Les conditions de travail sont difficiles, avec des salaires de misère. À cela s’ajoutent les brimades et les mauvais comportements des petits chefs (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2018 RSSNuméro 441 du 05 Février 2018   ?