UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Numéros de l’année 2018 > Numéro 448 du 01 Octobre 2018 > Numéro 448 du 01 Octobre 2018

Numéro 448 du 01 Octobre 2018

Articles de cette rubrique


ACCROISSEMENT DE FORTUNE POUR UNE MINORITÉ ET MISÈRE GRANDISSANTE POUR LA MAJORITÉ. IL FAUT METTRE FIN AU CAPITALISME ! (Numéro 448 du 01 Octobre 2018)

Éditorial
Être ouvrier à Dakar, Bamako, Abidjan ou ailleurs dans les grandes villes d’Afrique et avoir une famille à nourrir, c’est être condamné à vivre dans la misère car les salaires sont dérisoires par rapport à la cherté de la vie. Trouver du travail est déjà une épreuve insurmontable pour de nombreux jeunes (...)


LES PETITS CULTIVATEURS DE COTON À LA MERCI DES GROS REQUINS DE LA FILIÈRE (Numéro 448 du 01 Octobre 2018)

MALI
Les dirigeants de la CMDT (Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles) se frottent les mains parce que grâce à la bonne pluviométrie de l’hivernage en cours, ils espèrent que la récolte de coton sera bonne et qu’ils vont battre des records de production. Le Mali qui est déjà le premier pays (...)


LES MAGISTRATS EN GRÈVE NE RECULENT PAS DEVANT LES MENACES DU POUVOIR (Numéro 448 du 01 Octobre 2018)

MALI
Depuis le 27 août dernier, les magistrats maliens sont entrés en « grève illimitée » pour revendiquer des augmentations de salaire et une meilleure protection de leur personne dans l’exercice de leur fonction face à l’insécurité grandissante. Ils sont d’autant plus en colère qu’un accord a été conclu sur (...)


UNE NOUVELLE AFFAIRE DE DÉTOURNEMENT DE FONDS (Numéro 448 du 01 Octobre 2018)

MALI
Les deux syndicats qui animent le mouvement de grève des magistrats ont menacé de rendre publique une affaire de détournement de fonds publics dans laquelle l’actuel ministre des Finances serait impliqué. Il s’agirait de 3,5 milliards de francs Cfa (plus de 5 millions d’euros) qui se seraient « (...)


UNE RENTRÉE SCOLAIRE CATASTROPHIQUE POUR LES FAMILLES PAUVRES (Numéro 448 du 01 Octobre 2018)

MALI
De nombreuses écoles resteront fermées au Nord et au Centre du Mali, principalement à cause de la guerre et de l’insécurité qui dure depuis 2013. Selon une étude de l’Unicef (un organisme de l’ONU chargé de l’enfance), plus de 380.000 enfants seront exclus de la scolarisation cette année. Déjà l’année (...)


QUAND IBK JOUE AU PRÉSIDENT TRANSPARENT (Numéro 448 du 01 Octobre 2018)

MALI
Le 6 septembre dernier, 48 heures après son investiture, IBK a fait solennellement la déclaration de ses biens devant la Cour suprême, histoire de montrer qu’il respecte la Constitution et qu’il est « transparent ». Mais qu’a-t-il déclaré au juste ? On ne le saura pas. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’est (...)


MACKY SALL FAIT DE LA LÈCHE AUX MARABOUTS MILLIARDAIRES (Numéro 448 du 01 Octobre 2018)

SÉNÉGAL
Pour préparer sa réélection, Macky Sall multiplie les gestes en direction des grands marabouts, notamment ceux des grandes confréries religieuses. À ceux de Touba, haut lieu du mouridisme, il a promis la construction d’une autoroute reliant cette ville à Dakar. À l’occasion de la dernière fête de la (...)


CRUE DU BANDAMA : L’INCURIE DE L’ÉTAT EST PATENTE (Numéro 448 du 01 Octobre 2018)

CÔTE D’IVOIRE
La région de la Marahoué est touchée par une inondation due à la crue du fleuve Bandama. Des quartiers des villes de Zuénoula et de Bouaflé, ainsi que des plantations ont été inondés. Officiellement, on dénombre plus de 6000 sinistrés. Aujourd’hui, on ne sait pas au juste à quoi est due la montée des (...)


ÉCOLE GRATUITE, UN MENSONGE ! (Numéro 448 du 01 Octobre 2018)

CÔTE D’IVOIRE
La rentrée scolaire a été fixée au 10 septembre cette année. Si quelques écoles ont commencé les cours, beaucoup d’élèves restent encore à la maison. Les parents attendent la fin du mois, une fois que les salaires seront perçus, pour les inscrire. En Côte d’Ivoire l’école est censée être gratuite jusqu’à (...)


LA LUTTE EST LE SEUL LANGAGE QUE COMPRENNENT LES PATRONS (Numéro 448 du 01 Octobre 2018)

CÔTE D’IVOIRE ÉCHO D’ENTREPRISE
Les travailleurs de Copaci, une entreprise de fabrication de produits cosmétiques, ont débrayé pour protester contre le retard des salaires des journaliers. En effet, plusieurs jours après la fin de la quinzaine, les journaliers n’avaient toujours pas reçu leur salaire. Déjà qu’il est maigre, si en (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2018 RSSNuméro 448 du 01 Octobre 2018   ?