UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Numéros de l’année 2019 > 542 Numéro 458 du 21 juillet 2019 > 542 Numéro 458 du 21 juillet 2019

542 Numéro 458 du 21 juillet 2019

Articles de cette rubrique


ÉDITORIAL

ILS LUTTENT POUR LE CONTRÔLE DE LA MANGEOIRE, PENDANT QUE LES TRAVAILLEURS ET LES PAUVRES LUTTENT POUR LEUR SURVIE ! (542 Numéro 458 du 21 juillet 2019)

CÔTE D’IVOIRE
Le Rhdp, le parti du clan Ouattara, s’est déjà mis en ordre de bataille en vue de la Présidentielle prévue au mois d’octobre 2020. Dans les clans adverses, au Pdci et au Fpi, les prétendants au poste étant nombreux, ils sont encore à l’étape des conciliabules : iront-ils ensemble ou en ordre dispersé ? (...)


LE GOUVERNEMENT, QU’IL LE VEUILLE OU NON, N’EST QU’UN EXÉCUTANT LOCAL DES INTÉRÊTS DES CAPITALISTES ! (542 Numéro 458 du 21 juillet 2019)

CÔTE D’IVOIRE
Au Ghana tout comme en Côte d’Ivoire, le cacao représente une grande partie des rentrées d’argent dans les caisses de l’État. Ce sont les deux plus gros producteurs mondiaux de cacao (65% de la production mondiale). Malgré cela, ils n’ont aucune prise sur la fixation du prix de cette matière première. (...)


ACC : LA LUTTE CONTINUE ! (542 Numéro 458 du 21 juillet 2019)

CÔTE D’IVOIRE
Les travailleurs d’ACC, une entreprise de construction et de travaux publics, sont entrés en lutte récemment. Ils réclament entre autres, le paiement des heures supplémentaires, la déclaration à la Cnps, l’alignement du salaire de tous sur le salaire le plus élevé ainsi que de meilleures conditions de (...)


DECOTEK : LES TRAVAILLEURS TIENNENT LE BON BOUT (542 Numéro 458 du 21 juillet 2019)

CÔTE D’IVOIRE
Les travailleurs de Decotek, l’entreprise du BTP qui construit en ce moment le siège d’Orange à la Riviera Golf, sont engagés dans un bras de fer avec leur patron. Ils réclament le paiement des heures supplémentaires, la déclaration à la Cnps, le paiement des salaires sur bulletin, l’augmentation des (...)


QUAND L’ÉTAT FAIT SEMBLANT D’EXIGER DE LA TRANSPARENCE DANS LA FONCTION PUBLIQUE (542 Numéro 458 du 21 juillet 2019)

MALI
Excédées par le niveau atteint par la corruption au Mali, un certain nombre d’associations se sont regroupées au sein d’une « plateforme de lutte contre la corruption et le chômage ». Celle-ci dénonce le fait que l’État malien ne mette pas en application la décision qu’il avait prise en 2017 d’obliger (...)


QUI DIT QUE LE GOUVERNEMENT NE FAIT PAS ASSEZ POUR COMBATTRE LA CORRUPTION ET LES FRAUDES ? (542 Numéro 458 du 21 juillet 2019)

MALI
Au Mali, il y a une multitude de bureaux et de cellules chargés de contrôler les comptes de l’État et de lutter contre les fraudes et la corruption. On peut citer l’Inspection générale d’État, la Cour des Comptes, la Cellule d’Appui aux Structures de Contrôle de l’Administration (CASCA), la Cellule (...)


IL Y EN A QUI SALIVENT DÉJÀ À L’ODEUR DE L’ARGENT FRAIS À DÉTOURNER (542 Numéro 458 du 21 juillet 2019)

MALI
Dans le cadre d’un programme prétendument destiné à « la réduction de la pauvreté », notamment à des « investissements dans les infrastructures et les secteurs sociaux », le gouvernement malien va recevoir un prêt du FMI d’un montant de 200 millions de dollars. Au sommet de l’État, il y en a qui se frottent (...)


UN VOLEUR DE HAUT RANG PARMI TANT D’AUTRES (542 Numéro 458 du 21 juillet 2019)

MALI
Suite à une révélation faite par un journal local, des militants de la « Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage » ont porté plainte contre un certain Bakary Togola, président de l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture du Mali. Celui-ci est soupçonné d’avoir détourné plus de 20 (...)


AU MOINS UN DOMAINE OÙ L’ÉTAT MALIEN BRILLE ! (542 Numéro 458 du 21 juillet 2019)

Selon une récente enquête de Transparency International, la corruption au Mali s’est aggravée ces dernières années, classant le pays au 120ème rang sur 180. Voilà au moins un domaine où l’État malien excelle. Quand est-ce qu’on décernera une médaille à l’occupant du palais de Koulouba qui brille par sa (...)


DES MILLIARDS DE FRANCS CFA DÉTOURNÉS CHAQUE ANNÉE (542 Numéro 458 du 21 juillet 2019)

MALI
Selon les chiffres donnés par le président de la « Plateforme de lutte contre la corruption » au Mali, 250 milliards de francs CFA (380 millions d’euros) seraient détournés chaque année des caisses de l’État. Cela correspondrait (selon les responsables de la plateforme) à la somme nécessaire pour (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2019 RSS542 Numéro 458 du 21 juillet 2019   ?