UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Numéro de l’année 2020 > 536 Numéro 464 du 24 mars 2020 > 536 Numéro 464 du 24 mars 2020

536 Numéro 464 du 24 mars 2020

Articles de cette rubrique


EN AFRIQUE COMME AILLEURS, C’EST LE CAPITALISME QUI RENFORCE LA DANGEROSITÉ DU CORONAVIRUS (536 Numéro 464 du 24 mars 2020)

ÉDITORIAL
Le gouvernement ivoirien prétend avoir pris des mesures de « santé public » pour lutter contre le Coronavirus, en annonçant notamment la fermeture des écoles ainsi que du parlement fantoche à sa botte. Mais ces mesures ne peuvent nullement protéger les travailleurs et les populations pauvres. Tout le (...)


FACE À L’ÉPIDÉMIE, LES POPULATIONS PAUVRES SONT SANS MOYENS (536 Numéro 464 du 24 mars 2020)

CÔTE D’IVOIRE
Les premières infections du Covid-19 ont été déclarées en Chine fin décembre 2019. Vue la vitesse de propagation du virus, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a lancé une alerte générale. En Afrique, particulièrement en Côte d’Ivoire, les autorités ont déclaré haut et fort que le pays est prêt et (...)


GESTION IRRESPONSABLE DU CONFINEMENT PAR LES AUTORITÉS SANITAIRES (536 Numéro 464 du 24 mars 2020)

CÔTE D’IVOIRE
Face à l’épidémie de coronavirus qui ne cesse de se propager, les autorités du pays ont décidé de mettre en isolement pour deux semaines, tous les voyageurs qui reviennent de pays touchés par cette épidémie. Mais force est de constater la gestion calamiteuse de ces mises en quarantaine. (...)


CORONAVIRUS : LES PATRONS FONT DU CINÉMA (536 Numéro 464 du 24 mars 2020)

CÔTE D’IVOIRE
Malgré le Coronavirus, les patrons dans la zone industrielle de Yopougon font semblant de respecter l’hygiène. À voir comment ces patrons se comportent, on se rend bien compte que ces messieurs ne cherchent en aucun cas à protéger les travailleurs qu’ils exploitent. C’est ainsi que dans une (...)


CMU OBLIGATOIRE DANS LES ENTREPRISES : IL Y A DE L’ESCROQUERIE DANS L’AIR (536 Numéro 464 du 24 mars 2020)

CÔTE D’IVOIRE
Faute de trouver des souscripteurs volontaires pour sa soi-disant Couverture Médicale Universelle, l’État fait obligation aux travailleurs déjà inscrits à une assurance maladie de souscrire à la CMU. Faute de quoi, leur assurance leur sera retirée. Résultat, les travailleurs concernés doivent payer les (...)


BARBARIE D’UN AUTRE TEMPS ! (536 Numéro 464 du 24 mars 2020)

CÔTE D’IVOIRE
Le 12 mars dernier, pour cause des funérailles d’un notable, les cours scolaires ont été suspendus dans la ville de Sinématiali. Il a été demandé aux élèves et enseignants de rester à la maison par « respect des principes de la tradition ». Le lendemain, un enseignant d’une petite école publique a été (...)


LA SÉCURITÉ, ON LA VEUT DANS NOS QUARTIERS, PAS DANS VOS DISCOURS ! (536 Numéro 464 du 24 mars 2020)

CÔTE D’IVOIRE
Dans la dernière semaine du mois de février, Akeikoi, un quartier de la commune d’Abobo, a fait l’objet d’attaques de « microbes ». Un matin, à la grande surprise de la population, des jeunes armés d’armes blanches (machettes, couteaux, etc.) ont débarqué à Akeïkoi dans le secteur appelé “André-Bar“. (...)


QUAND MACKY SALL ANNONCE UNE « RIPOSTE » CONTRE LE CORONAVIRUS (536 Numéro 464 du 24 mars 2020)

SÉNÉGAL
L’OMS (Organisation Mondiale de Santé) annonce déjà qu’une tragédie se prépare sur le continent africain à cause du fait que les États africains sont totalement démunis pour faire face à la pandémie de coronavirus. « Il faut s’attendre au pire », a déclaré un responsable de cette institution Actuellement, (...)


L’EAU MANQUE À DAKAR, MAIS PAS POUR TOUT LE MONDE (536 Numéro 464 du 24 mars 2020)

SÉNÉGAL
Dans certains quartiers populaires de Dakar, dont Grand-Yoff et Niary Tally, les habitants subissent constamment des coupures d’eau. Il faut attendre jusqu’à très tard dans la nuit, vers 2 heures ou 4 heures du matin pour avoir un peu d’eau au robinet. Les habitants se plaignent depuis longtemps (...)


FANFARONNADE ET DÉMAGOGIE FACE À LA MENACE DE L’ÉPIDÉMIE (536 Numéro 464 du 24 mars 2020)

MALI
Jusqu’à la date du 23 mars, les autorités maliennes n’ont détecté aucun cas de la maladie de coronavirus sur le sol malien. « Le Mali résiste », a déclaré le ministre de la Santé. De son côté, le Premier ministre annonce : « Nous sommes en train de nous préparer au pire […] Aujourd’hui, à nos défis désormais (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméro de l’année 2020 RSS536 Numéro 464 du 24 mars 2020   ?