UATCI
Accueil du site > Journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs > Numéros de l’année 2022 > Numéros de l’année 2022

Numéros de l’année 2022

Articles de cette rubrique


40. ARAHABA NAHATRATRA NY TAONA VAOVAO

MADAGASCAR (Numéro 481 du 01 janvier 2022)

40 (Nous vous félicitons d’être toujours en vie en cette nouvelle année) En cette période de crise et de pandémie de covid 19, les attaques de la bourgeoisie contre les travailleurs et les classes pauvres ne font que s’aggraver de jour en jour. Quand ce ne sont pas les dirigeants civils et (...)


ÉDITORIAL

FACE A LA FLAMBÉE DES PRIX, LES TRAVAILLEURS NE PEUVENT COMPTER QUE SUR LEURS LUTTES (Numéro 490 du 20 novemre 2022)

SÉNÉGAL
Selon le classement établi par le cabinet Mercer (une entreprise américaine spécialisée dans ce genre d’étude utilisée par les grands investisseurs en Afrique et ailleurs) Dakar est devenue en 2022 la ville la plus chère de l’Afrique de l’Ouest, devant Abidjan. Le salaire moyen au Sénégal est estimé à un (...)


UNE RÉPRESSION SANGLANTE CONTRE CEUX QUI CONTESTENT LA CONFISCATION DYNASTIQUE DU POUVOIR (Numéro 489 du 23 octobre 2022)

ÉDITORIAL
Ndjamena, la capitale tchadienne ainsi que de nombreuses villes à l’intérieur du pays ont été le théâtre de manifestations contre le régime du général Mahamat Déby, celui qui a pris la succession de son père à la tête du pays. Des barricades ont été érigées dans les rues, des symboles de l’État ainsi que le (...)


COTE D’IVOIRE : TRAVAILLEURS, PRÉPARONS NOS LUTTES NOUS-MÊMES ! (Numéro 488 du 18 septembre 2022)

ÉDITORIAL
Alors que la rentrée scolaire n’est pas encore effective sur une grande partie du territoire, le Premier ministre a déjà félicité son gouvernement pour la prétendue réussite de cette rentrée. Les enseignants ont été sommés d’assumer leur devoir d’enseignants comme s’ils ne le savaient pas. Par contre, il (...)


MALI : L’EMBARGO A ÉTÉ LEVÉ MAIS LA VIE CHÈRE CONTINUE DE FRAPPER LES CLASSES POPULAIRES (Numéro 487 du 24 juillet 2022)

ÉDITORIAL
Le 3 juillet dernier, les dirigeants de la CEDEAO (Communauté Economique des États d’Afrique de l’Ouest) ont levé l’embargo qu’ils ont imposé au Mali six mois plus tôt. Cette décision a été ressentie comme un soulagement par la population malienne. Tout le monde s’attendait à ce que cela se traduise par la (...)


ÉDITORIAL

PÉNURIE ET FLAMBÉE DES PRIX : C’EST L’EXPLOSION DE COLÈRE QUI HANTE MACKY SALL ET SES COMPÈRES (Numéro 486 du 18 juin 2022 )

SÉNÉGAL
Depuis l’éclatement de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, le spectre de la pénurie de blé dont l’Ukraine est un grand exportateur, hante de nombreux dirigeants africains car elle pourrait déclencher une série d’émeutes de la faim et mettre en danger leur pouvoir. La flambée des prix des denrées (...)


LA DÉMAGOGIE NATIONALISTE DES PUTSCHISTES NE DOIT PAS CACHER LEUR VÉRITABLE NATURE DICTATORIALE (Numéro 485 du 15 mai 2022)

ÉDITORIAL
Les colonels putschistes au pouvoir à Bamako depuis le renversement du président Ibrahim Boubakar Keïta, continuent d’entretenir une certaine démagogie nationaliste anti française, anti Cédéao, notamment depuis l’embargo décidé le 9 janvier 2022 par les dirigeants de la Cédéao avec l’appui du président (...)


FACE À LA MENACE D’UNE NOUVELLE VAGUE D’ÉMEUTES DE LA FAIM, LES DIRIGEANTS AU POUVOIR MULTIPLIENT MENSONGES ET DÉMAGOGIES (Numéro 484 du 17 avril 2022)

ÉDITORIAL
En Côte d’Ivoire, comme dans de nombreux pays africains, la peur d’une nouvelle vague d’émeutes de la faim, 14 ans après celle de 2008, hante les dirigeants au pouvoir car cela risque de les emporter, sinon de les mettre en grande difficulté. Certes, à quelques rares exceptions, ce ne sont pas les (...)


FACE À LA NOUVELLE FLAMBÉE DES PRIX, LES TRAVAILLEURS DOIVENT SE MOBILISER POUR DÉFENDRE LEURS INTÉRÊTS DE CLASSE (Numéro 483 du 20 mars 2022)

ÉDITORIAL
Les populations des pays pauvres, notamment sur le continent africain, sont menacées par une nouvelle flambée des prix consécutive à la guerre entre la Russie de Poutine et l’Ukraine. Cette guerre a des conséquences sur l’approvisionnement de nombreux pays en blé, gaz et pétrole entre autres, mais (...)


MALI : L’EMBARGO AFFAME LES POPULATIONS PAUVRES ET PERMET AUX GALONNÉS DE BAMAKO DE SE DÉGUISER EN LIBÉRATEURS (Numéro 482 du 01 fevrier 2022)

ÉDITORIAL
Les conséquences de l’embargo qui frappe le Mali depuis le 9 janvier dernier sont catastrophiques pour la grande partie de la population. Comme il fallait s’y attendre, la flambée des prix qui a démarré bien avant l’embargo, s’est amplifiée. Même la viande de bœuf dont le Mali est pourtant un important (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2022   ?