UATCI

GRÈVE DES TRAVAILLEURS D’UNE ENTREPRISE DE LA ZONE INDUSTRIELLE DE PK 27

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

Les travailleurs d’une entreprises Chinoise fabricant des contre-plaqués dans la zone industrielle de PK 27, ont fait grève récemment pour défendre leurs intérêts.

En effet, dans cette entreprise, les conditions de travail sont particulièrement dures. Les travailleurs sont en contact avec des fours et autres machines dangereuses, mais ils sont sans protection. Il n’y a même pas une boite à pharmacie. Une infirmerie, n’en parlons pas. Ils travaillent de 7 heures à 19 heures, soit 12 heures par jour pour un salaire journalier de 2500 Francs, à peine le Smig. Comment tenir avec un tel rythme et un salaire si bas ? Parmi les travailleurs, nombreux sont ceux qui ont plus de deux ans d’ancienneté mais ils sont toujours journaliers.

Depuis longtemps les travailleurs sont en négociation avec leur direction pour le règlement de ces problèmes. Mais cette dernière, tant qu’il ne s’agissait que de négociations, faisait la sourde oreille. Les travailleurs en avaient assez et ont décidé de passer à la vitesse supérieure en débrayant.

Plutôt que de régler la situation, la direction a fait intervenir les forces de l’ordre pour mater les travailleurs. Une trentaine d’entre eux ont été licenciés. Mais tout ça n’a pas suffi à entamer leur détermination. Ils ont continué leur grève, ont fait venir une télévision de proximité pour crier haut et fort leur ras-le-bol.

Des luttes de ce genre, il y en a dans la classe ouvrière. Ce que nous pouvons souhaiter, c’est qu’elles aillent au-delà d’une seule entreprise pour se généraliser à d’autres afin de donner plus de puissance, car les problèmes des travailleurs sont les mêmes partout


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéro de l’année 2021 RSSN°270 16 janvier 2021   ?