UATCI

AMADÉ OUÉRÉMI : UN BOUC-ÉMISSAIRE !

Amadé Ouérémi était un réparateur de vélo avant de se reconvertir en agriculteur. Lors de la rébellion, il a été recruté parmi tant d’autres, par les Ex-Forces Nouvelles de Soro Guillaume agissant au service de Ouattara dans la lutte pour évincer Gbagbo. Leurs recruteurs les ont habillés de treillis, leur ont donné des armes et des munitions. Certains d’entre eux ont été positionnés dans la partie Ouest du pays, là où les conflits fonciers meurtriers sont récurrents et où la haine s’est accumulée bien avant la rébellion.

Amadé Ouérémi faisait partie de ceux qui accomplissaient les basses besognes des forces armées de Soro et de Ouattara. Il vient d’être jugé et désigné comme seul responsable des massacres de Duékoué. Entretemps, Ouattara a été propulsé au poste de Président de la République par la bonne grâce de l’armée française. Soro Guillaume a pris le poste de Premier ministre, avant d’être nommé président de l’Assemblée nationale. Leurs sous-fifres ont été bombardés général, colonel, etc., dans la nouvelle armée. Nombre d’entre eux y sont toujours et mènent une vie de pacha. Mais pour faire croire qu’il y a une justice dans ce pays, ces messieurs ont trouvé un bouc émissaire en la personne d’Amadé Ouérémi. Il a été condamné à la prison à vie par un tribunal aux ordres, pendant que ceux-là même pour lesquels il a combattu et tué sont tranquilles et coulent des jours heureux !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéro de l’année 2021 RSSN°273 du 25 avril 2021   ?